Accueil
ACTUALITÉS
2NDE RENCONTRE EUROPEENNE - 2014
HUNGRY FOR RIGHTS
CALIFORNIE 2013
AG ORDINAIRE 2013
RENCONTRE EUROPEENNE - MILAN 2012
LE RESEAU
1 ESSAIMAGE
CSA for Europe
CSA à Taiwan et en Chine
Projet EEM
AMAP StPetersbourg
Mission CSA a Taiwan
Les Teikeis en visite
Vietnamiens en visite
Reciproco/Midi-Py
URGENCI/FAL
2 PAYSANS
3 COMMUNAUTES
METHODOLOGIE M3PC
IVe COLLOQUE 2010
ARCHIVES
LIENS
Forum
 
Inscription à la
newsletter
Email:
Security Image
 
Recherche:   
 
CSA for Europe!

Projet Européen Grundtvig - Partenariats Educatifs:
L'Agriculture soutenue par la Communauté pour l'Europe!

L’ASC (d'après l'anglais, Community Supported Agriculture) est un partenariat entre un agriculteur et des consommateurs, où chacun s’engage : les consommateurs paient à l’avance leurs produits pour une « saison » (6 mois ou 1 an), prêtent main-forte à la ferme et s’entendent avec le paysan sur le partage des risques financiers de la production agricole, tandis que les agriculteurs s’engagent à fournir chaque semaine des produits frais, sains et de grande qualité. Ce partenariat permet aux agriculteurs de s’assurer un revenu équitable et sûr, de soutenir une économie rurale prospère. Les consommateurs, en s’approvisionnant directement chaque semaine auprès de leur producteur, savent d’où vient leur nourriture et peuvent nouer des liens personnels avec la personne qui les nourrit.
L’ASC peut ainsi renforcer l’esprit collectif et donner naissance à des communautés plus fortes autour des enjeux de l’alimentation et d’idéaux partagés autour de l’agriculture, l’environnement et la société.



Ces types de partenariats sont bien implantés dans certains pays de l’UE (en France et en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Autriche) alors que dans d’autres (Hongrie, République Tchèque, Slovaquie et Grèce), le mouvement en est encore à ses débuts.

Le projet européen Grundtvig "CSA for Europe!" (2011-2013) vise à favoriser l'apprentissage entre agriculteurs et consommateurs de des huit pays partenaires, grâce à des ateliers d'échange de connaissances et des visites de ferme, afin de promouvoir l'idée de l'ASC et de partager les meilleures pratiques dans toute l'Europe.

Les ASC peuvent aider à combler le fossé entre communautés urbaines et rurales grâce à une relation d'engagement réciproque. Les agriculteurs sont en mesure de mieux comprendre ce que leurs consommateurs veulent, et les consommateurs peuvent acquérir une connaissance approfondie des questions économiques, environnementales et sociales qui se posent aux agriculteurs d'aujourd'hui. Le projet met en place des échanges interculturels au sein de l’Europe, pour permettre aux participants de mieux comprendre les possibilités et les obstacles rencontrés dans la pratique quotidienne des fermes ASC, grâce à une expérience directe.

L'ambition de ce projet est de renforcer un réseau paneuropéen d'agriculteurs et de consommateurs engagés dans des démarches d’Agriculture Soutenue par la Communauté.
 
1   Les objectifs du projet
 
Objectifs généraux:

1. Faciliter le partage d'informations et de connaissances sur la citoyenneté active et l’agriculture durable dans toute l'Europe,
2. Promouvoir et renforcer activement les partenariats entre consommateurs et producteurs et la coopération entre zones urbaines et rurales,
3. Accompagner les citoyens dans la réalisation de la souveraineté alimentaire locale et soutenir les pratiques agricoles durables,
4. Promouvoir des modes de consommation durable et des initiatives communautaires,
5. Mettre en place des méthodes pour améliorer les connaissances et les compétences en matière de développement local et de citoyenneté (sensibilisation environnementale et responsabilité sociale).


Ce projet a pour ambition:

• d'étudier la façon dont l’ASC est pratiquée dans des environnements culturels, économiques, juridiques et sociaux très différents par l'échange d'informations sur les problèmes auxquels sont confrontés les petits agriculteurs et les consommateurs de produits alimentaires locaux dans chaque pays;

• de corriger le déséquilibre entre les mouvements ASC très développés dans certains pays et ceux embryonnaires dans les autres;

• de pallier le manque d'informations appropriées sur la question de la citoyenneté active et sur la capacité des communautés à influencer la souveraineté alimentaire locale / régionale, le développement de l'agriculture durable et les choix de consommation durables (principalement dans les «pays jeunes», voir plus bas);

• de vaincre l'isolement des activités spécifiques de l'ASC dans les pays partenaires et le manque de communication plus large au niveau européen sur cette question.

 
 

Urgenci
> 1 ESSAIMAGE > CSA for Europe  
2   La méthode retenue
 



L'idée de ce projet est de poursuivre les visées du programme d'essaimage mené en 2008-2010 par Urgenci, en favorisant les échanges multi-pays cette fois-ci.
Les huit pays partenaires du projet Grundtvig sont répartis en deux groupes:

* les pays "mûrs" (France, Angleterre, Allemagne et Autriche), où AMAP, CSA et autres Landwirtschaftsgemeinschaftshof - ont déjà une certaine expérience et aussi une réflexion sur leur mouvement,
* les pays "apprenants" (Hongrie, République Tchèque, Slovaquie, Grèce) où quelques expériences existent mais où la dynamiq ue reste à construire.

Le calendrier des échanges est divisé en trois phases distinctes:

1/ Tour d'In-Formation chez les apprenants (Novembre 2011- Mars 2012) pour introduire largement le concept de CSA/AMAP. Ces sessions de formation, organisées sur le mode du tutorat par les pairs, seront réalisées par un binôme agriculteur-consommateur venant d’un ou de plusieurs des quatre pays « mûrs » qui présenteront la situation dans leur pays, et fourniront un aperçu de la façon de mettre en place un partenariat local et solidaire entre producteurs et consommateurs. Lors de ces rencontres, on en profite pour présenter le projet Grundtvig et connaître les personnes volontaires dans les pays « apprenants » pour partir en:

2/ Voyage d'étude pratique dans les pays "mûrs" (Mars 2012 – Mars 2013). Les consommateurs et paysans des pays apprenants intéressés voyagent plusieurs jours dans le pays mûr pour apprendre auprès de leurs pairs, avec visites des fermes en AMAP afin de les voir en action (à la ferme, mais aussi lors de distributions, de réunions d’AMAP, etc).

3/ A leur retour, ces agriculteurs et consommateurs participeront à des réunions de suivi pour partager leurs expériences (Janvier - Avril 2013) avec un large public – ils deviendront ainsi des formateurs eux-mêmes, et développeront ainsi le mouvement ASC dans leur pays. Là encore, des "formateurs" des pays mûrs peuvent venir écouter, dialoguer...

 
3   Huit Partenaires européens!
 
Les partenaires des pays « mûrs » mènent tous présentement des activités dans le domaine de l’Agriculture soutenue par la Communauté ou de systèmes alimentaires locaux alternatifs. Les partenaires des pays « jeunes» organisent des activités pour des groupes de consommateurs responsables et des petits agriculteurs bio. Tous les partenaires coordonnent des réseaux d'agriculteurs et de consommateurs et sont en lien avec des organisations fortement engagées sur le thème de l’agriculture durable et de la consommation responsable.

URGENCI (FR) est activement engagé dans la construction d’un réseau européen des CSA. Ce projet est la continuation d’un programme de trois ans (2008-2010) d’essaimage des partenariats locaux et solidaires en Europe en promouvant l’échange d’expérience entre pairs.Il coordonne ce projet européen sur trois ans.

PRO-BIO LIGA (CZ) est un collectif d'associations tchèques promouvant la consommation responsable et le commerce équitable autour d’une forte vision écologique commun. Ce projet fera partie du programme éducatif mis en place par l’association sur le thème de l’agriculture durable, fondé sur l’échange informel et entre pairs, l’apprentissage sur le terrain pour et par les agriculteurs et consommateurs. Partenaire d’Urgenci dès décembre 2008, il a soutenu la création du premier CSA tchèque à Prague et travaille depuis lors au renforcement des liens entre petits paysans bio et consomm’acteurs.

En Grèce, l’ASC n’existe pas encore. DIO (GR) est un établissement public à but non lucratif fondé en 1993 de certification des produits biologiques en Grèce. A travers ce projet, DIO cherche à promouvoir l’ASC comme alternative durable pour la vente directe de produits biologiques en Grèce, grâce à la communication que DIO a mis en place auprès de ses affiliés et du public plus largement (site internet, magazine et lors de l’Ecofestival). DIO organise aussi des conférences sur l’agriculture biologique à l’attention des producteurs et consommateurs et établira des sessions spécifiques sur le thème de l’ASC.

La Soil Association (UK) au Royaume-Uni est le principal organisme de certification bio ; elle travaille à promouvoir la production, la distribution et la consommation de produits biologiques au sein de réseaux alimentaires locaux. Un programme spécifique sur la Community Supported Agriculture (CSA) et les groupes d'achat de produits biologiques (OBG) a permis le développement de ce type de partenariats depuis 2004. Aujourd’hui, on recense environ 50 CSA en fonctionnement au Royaume-Uni, et environ 100 de plus en développement. La Soil Association dispose donc d'une grande expérience et tient à prendre part à ce projet afin de partager les connaissances de ses membres, et d’aider à promouvoir sur le long terme le mouvement des ASC au Royaume-Uni et plus largement, en Europe.

Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) est un mouvement international qui promeut et mène des actions de tous ordres en vue de la reconquête, par les citoyens, du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, économique, sociale, écologique et culturelle dans l’ensemble du monde. ATTAC Autriche (AT) dispose de différents groupes de travail, dont AgrarAttac, qui travaille sur les questions agricoles et alimentaires. AgrarAttac participe à plusieurs campagnes au niveau international, national et local sur la souveraineté alimentaire et promeut des approches concrètes pour sa réalisation. AgrarAttac travaille avec les agriculteurs, les consomm’acteurs, les organisations environnementales et de lutte contre la pauvreté pour faire prendre conscience de la nécessité de transformer notre système alimentaire.

Gute Erde Kattendorf (DE) coordonne le réseau allemand des CSA "Bündnis Solidarische Landwirtschaft" qui regroupe depuis l’année dernière une vingtaine d’initiatives d’ASC. Un des objectifs de ce réseau est de mettre en place des activités de renforcement des compétences des acteurs de l’ASC et d’élaborer des guides de bonnes pratiques pour les CSA. Ce projet permet d’ajouter une forte composante européenne aux activités déjà mises en route par le réseau en Allemagne.

CEPTA (SK) - Centrum pre trvaloudržateľné alternatívy ; Le centre pour des alternatives durables est une association slovaque de promotion du développement à tous les niveaux - local, régional, national et international. Son objet principal est l’agriculture durable et une alimentation saine et son objectif, de créer des synergies entre la promotion, la formation, des activités éducatives et de recherche, d'une part, et les praticiens des systèmes locaux alimentaires alternatifs (les agriculteurs biologiques, les CSA, les intermédiaires, les animateurs régime de la boîte), d’autre part. Le CEPTA a participé aux activités d’essaimage d’Urgenci depuis 2009 ; une première expérience de paniers a été mise en place à Zloven.

TVE (HU) - Tudatos Vásárlók Egyesülete : L’association hongroise TVE existe depuis 2001 pour mobiliser les consomm’acteurs en Hongrie, renforcer les pratiques de développement durable et les systèmes alimentaires locaux. Elle mène un travail important au sein de la plate-forme pour la Souveraineté Alimentaire hongroise dont TVE est un des membres fondateurs. TVE a participé au programme d’essaimage d’Urgenci.